Les grandes tendances de l’Internet immobilier par Antoine Krier – conférence FF2I

Catégories
atHome
Newsletter
Restez informé des dernières nouveautés!

Catégories
atHome
Newsletter
Restez informé des dernières nouveautés!

< Retour
Posté par dans Uncategories le jui 21, 2015 .0 Commentaires .

Les grandes tendances de l’Internet immobilier par Antoine Krier – conférence FF2I

Quelles sont les tendances qui dirigent l'Internet immobilier? Une question que l'on se pose tous les jours afin de savoir comment orienter son marketing online. C'est justement sur ces tendances que s'est portée la conférence d'Ubiflow dirigée par Antoine Krier pendant le forum de la FF2I.  Hégémonie des portails, un passage du quantitatif au qualitatif et les technologies à surveiller, Immobilier 2.0 vous livre ce qu'on a appris durant cette conférence.

 

Les portails immobiliers ont toujours le vent en poupe et se dirigent vers la spécialisation de l'offre et des leads

LeBonCoin et SeLoger trustent toujours les premières places du marché, le mobile continue son avancée

Premier constat que nous livre le fondateur d'Ubiflow : les portails immobiliers continuent d'occuper les premières places de l'Internet immobilier, qu'il s'agisse du nombre de visiteurs ou des possibilités de business. Sur le haut du podium, on retrouve deux acteurs bien connus et que l'on attendait à cette place : LeBonCoin et SeLoger. Néanmoins, une petite évolution apparaît dans les mentalités des portails et des internautes : le mobile n'est plus important, il est primordial.

Concernant SeLoger, c'est 57 % de son trafic qui est réalisé via des appareils mobiles. En ce qui concerne LeBonCoin, c'est avec attention qu'on attend la refonte du site sensée lui permettre de s'adapter à cet usage. 

portail_immobilier_tendance_mobile

Une évolution des portails vers un marketing plus qualitatif

Un autre point soulevé par M. Krier durant la conférence est la volonté des portails d'aller toujours plus loin dans la qualification des leads et du marketing. Les portails ont compris que désormais, les agents préféraient un nombre de contacts plus restreints, mais avec de fortes possibilités de conclure un marché à chaque mise en relation.  

Sans nous dire comment cela va se traduire concrètement, on nous explique que SeLoger souhaite désormais mettre en place un panel d'outils chargés d'améliorer la qualification des leads amenés par le site. 

D'un autre côté, Logic-Immo, qui avait décidé de passer un partenariat avec Criteo, une entreprise spécialisée dans le retargeting publicitaire, annonce que ce choix s'est révélé fructueux. Ce sont tout de même 800 biens qui se sont vendus en 6 mois grâce à cette technologie. Une preuve que le marketing immobilier sur Internet suit une tendance de plus en plus qualitative. 

On ne cherche plus à toucher 10 000 personnes avec le même message, mais plutôt 100 personnes avec 100 messages de qualité.  

L’arrivée de nouveaux modèles d'entreprise auxquels il va falloir être préparés

On vous en parlait dans l'article sur « l'uberisation » de l'immobilier, de nouveaux business models peuvent exploser dans l'immobilier. C'est une des mises en garde d'Antoine Krier durant cette conférence : il faut que les agents immobiliers soient préparés à ces changements. D'ailleurs, il n'est pas impossible que ces nouveaux modèles d'entreprise proviennent d'un des portails de niche qui émergera. On note une phrase qui a été dite pendant la conférence de M. Krier : « Il n'y a pas encore de Uber de l'immobilier. Pas encore... il reste un petit espace pour les professionnels. »

Le fondateur d'Ubiflow nous donne des exemples sur de possibles évolutions des business models de portail. Imaginez-vous ne plus payer pour la mise en ligne de vos annonces, mais d'être facturé au leads. Lorsqu'on sait que certains agents se plaignent d'avoir un ROI trop faible concernant leurs investissements sur les portails, cette solution tombe sous le sens. Le modèle freemium, qui consiste à avoir un accès gratuit à une partie réduite des services et une offre payante pour avoir accès à la totalité des outils, est également une solution qui a été évoquée pendant la conférence. 

Les portails de niche, une tendance qui se confirme

Toujours dans cette optique de qualification des leads et de raccourcissement du cycle de conversion leads/clients, c'est l'arrivée de portails de niche que l'on doit surveiller. Cette diversification des propositions clients permet aux agents de meilleurs retours sur investissement, les clients venant eux-mêmes se qualifier dès la sélection du portail. Ces portails pourraient bien renverser la tendance actuelle, qui se concentre uniquement sur quelques portails principaux. 

Parmi les initiatives déjà lancées, l'exemple du portail anglais Onthemarket, un portail dirigé par les agents eux-mêmes, a été cité. La gouvernance du portail est laissée aux membres et chacun peut voter, sachant que la voix d'un réseau a le même poids que la voix d'une agence indépendante lors des votes. Petite particularité osée du portail : pour adhérer à ce portail, l'agence doit résilier son abonnement chez l'un des deux portails britanniques les plus importants. 

On peut également parler de portails tels que Handicap immobilier, qui ne recense que des logements adaptés aux personnes en situation de handicap, ou encore À rénover immobilier, qui a pris le parti d'axer sa plate-forme sur la vente de propriétés ayant besoin d'une rénovation. Les portails de niche ciblent spécifiquement un type de logement ou de clients avec des besoins ou envies spécifiques.

on-the-market_portail_immobilier

Les technologies à observer dans l'immobilier selon Ubiflow

Une fois passées les tendances installées et celles que l'on voit poindre dans l'Internet immobilier, la conférence s'est orientée sur les évolutions susceptibles d'apporter du changement sur le marché immobilier. Le fondateur d'Ubiflow nous indique quelles sont selon lui les technologies et innovations à surveiller afin d'éviter de se faire prendre de court par la concurrence. 

La réalité virtuelle, un possible tournant à 360° pour l’immobilier

Un sujet qui est sur toutes les lèvres des acteurs du marketing : la fameuse réalité virtuelle. On ne sait pas encore si cette technologie va vraiment se démocratiser. Cependant, avec des acteurs comme Microsoft,Facebook et Sony comme ambassadeurs et l'engouement que connaît le grand public pour cette technologie, on ne peut qu'imaginer les possibilités. 

Je vous invite à consulter notre article: Tous les scénarios possibles de l’utilisation de l’Oculus Rift pour l’immobilier.

virtualreality_visite_bureaux

« Le commerce de proximité va plus évoluer dans les 5 prochaines années que dans les 50 dernières ». 

Une évolution à laquelle il faut s'attendre et qui ne sera pas forcément technologique est l'évolution du commerce de proximité. Pour reprendre une phrase de la conférence, « [l]e commerce de proximité va plus évoluer dans les 5 prochaines années que cela n'a été le cas les 50 dernières ». M. Krier nous cite l'exemple du groupe Beaumanoir, qui est passé d'une activité de distribution dans le prêt-à-porter à une activité de conseils et de services aux enseignes de distribution de textiles. 

Les agences immobilières n'auront peut-être plus exactement le même métier dans cinq ans et elles doivent se questionner sur comment elles pourraient augmenter leur valeur ajoutée et agrandir leur offre de service. Selon Antoine Krier, les agences qui prendront le parti de rester sur leur ancienne offre de service vont voir leurs honoraires s'abaisser pour correspondre aux attentes des clients. Alors que les agences qui choisiront d'élargir leur offre, quitte à se diversifier, pourront maintenir des honoraires plus élevés du fait de leurs services améliorés. 

Les annonces immobilières vont continuer à s'enrichir et les agents doivent accepter la géolocalisation

Les annonces immobilières vont continuer à gagner en information et en précision dans un futur proche : elles vont être enrichies. Visite virtuelle, plans 3D et technologies de géolocalisation vont continuer à se démocratiser auprès des internautes. Antoine Krier souligne le retard de la France en ce qui concerne la géolocalisation et tire la sonnette d'alarme. Expliquant que la relation entre les agents et cette technologie doit changer, au risque que ce ne soit un acteur tiers qui fasse évoluer les mentalités, et prenne du coup des parts de marché aux acteurs de l'immobilier déjà en place!

wpestate_exemple_geolocalisation_real_estate

 

Cette conférence vient confirmer en quelque sorte les autres conférences auxquelles on a pu assister durant le forum de la FF2I. Tout se met en place afin d'améliorer la qualification des leads et l'information à leur disposition et il faut s'attendre à l'apparition de nouveaux acteurs disruptifs sur le marché. En prenant les devants, les agents immobiliers peuvent éviter d'être dépendants d'acteurs tiers tirant parti de ces évolutions et se plaçant encore comme un intermédiaire de plus entre l'offre et la demande sur le marché immobilier. 

Source: https://www.immobilier2.0-le-blog.com/

 

Modifié le: jui 21, 2015

Laisser un commentaire

* Nom:
* E-mail:
* Commentaire: